Le guide pour ouvrir sa boutique en ligne : créer son site e-commerce en 2019.

accounting-analytics-apple-572056

Ayant observé plus de 70 entreprises se lancer dans l’e-commerce entre 2017 et 2019, il était évident que nous devions créer un guide pour aider les entrepreneurs et porteurs de projet à ouvrir leur boutique en ligne et à développer leurs ventes.

À vrai dire, accompagner les entreprises dans le lancement et le développement de leurs boutiques en ligne est la mission principale d’Éraclès et ce qui nous anime au quotidien.

Il existe pourtant une vérité souvent omise.

Ouvrir une boutique en ligne à succès est difficile et prend du temps.

Volume de ventes e-commerce mondial

Volume de ventes annuels en e-commerce, au niveau mondial

La vente en ligne est marché en pleine explosion : les chiffres projetés pour les 2 prochaines années montrent une hausse marquée du volume de vente en ligne.

Bien évidement, la hausse du volume d’affaires réalisé en ligne signifie également que le nombre de boutiques concurrentes pour un même produit augmente également.

Vous cherchez à ouvrir une boutique de mode ou de vêtements ? 

Nous avons un article dédié pour vous y aider.

10 Étapes pour Ouvrir une Boutique de Vêtements en Ligne en 2019

Face à cette concurrence, de nombreuses boutiques rencontrent des difficultés à se lancer et à développer leurs ventes : c’est pourquoi nous avons décidé de compiler ci-dessous un ensemble de ressources pour vous aider à lancer votre boutique en ligne. 

pure deco eraclesLe site de Pure Deco, Client Éraclès

Découvrir nos cas clients 

1. COMPRENDRE LES BASES DU E-COMMERCE

 

La réussite d’une boutique en ligne ne tient pas du hasard : on constate que les boutiques à succès effectuent de nombreuses recherchent avant de se lancer afin d’identifier des produits rentables et choisir un modèle qui leur convient.

Pour réussir, une boutique en ligne doit également choisir un statut juridique adapté à l’e-commerce

Avant de décider quoi vendre en ligne, un peu de connaissances sur les différents modèles économiques du e-commerce vous fera gagner un temps précieux et vous évitera de commettre certaines erreurs courantes.

bases du e-commerce

LES MODÈLES E-COMMERCE :

 

Il existe plusieurs façons de vendre en ligne, qui dépendent de vos produits et de la façon dont ils sont produits :

  • MAKE

Il s’agit du modèle « traditionnel » de la vente : vous produisez vous-même vos produits (artisanats, cosmétiques, parfumerie, bougies, autres…) puis vous les vendez en ligne.

L’avantage de ce modèle réside dans le contrôle de la chaîne de production (maîtrise des coûts de production) mais présente l’inconvénient de nécessiter d’importants investissements pour produire soi-même ses produits.

  • MANUFACTURE

Autre grand classique du e-commerce, il s’agit ici de faire produire ses produits par une entreprise tierce qui possède des capacités de production. C’est un modèle très courant dans la mode où des sous-traitants gèrent une partie voire l’intégralité de la production tandis que la marque s’occupe du design, merchandising, marketing et distribution des produits.

  • WHOLESALE

Le whosale consiste à acheter auprès d’un grossiste un certain nombres de produits à prix avantageux afin de les revendre ensuite en effectuant une marge. C’est un modèle rentable qui permet de commencer à vendre rapidement. On notera cependant qu’il vous expose à de la concurrence qui pourra vendre les mêmes produits.

  • DROPSHIPPING

Le dropshipping est un modèle économique apparu il y a quelques années qui consiste à vendre des produits produits par une entreprise tierce et à les faire expédier directement depuis le producteur : cela permet donc de vendre en ligne sans stocker ses produits ni même les toucher, souvent au détriment de la marge commerciale qui peut se retrouver réduite.

  • VENTE DE SERVICES

Enfin, la vente de services en ligne consiste à vendre des services, soit à des particuliers (B2C), soit à d’autres entreprises (B2B) par le biais de catalogue, de génération de leads commerciaux ou de vente de formations par exemple. C’est un modèle intéressant puisqu’il ne nécessite pas de stocks et permet de fixer des marges opérationnelles élevées.

2. IDENTIFIER DES NICHES À HAUT POTENTIEL

 

Si vous souhaitez créer votre boutique en ligne, vous n’êtes pas sans savoir qu’Amazon et CDiscount trustent l’essentiel des parts de marché de l’e-commerce généraliste (voire spécialiste) en France.

En conséquence, nous déconseillons à nos clients de se lancer dans des projets e-commerce généralistes : la concurrence des géants du Web serait déloyale.

Amazon-logo

C’est donc bien dans les niches qu’il faut aller chercher pour trouver des segments inexploités ou sous-exploités où votre boutique pourra faire une vraie différence sur le marché.

Choisir sa niche est l’étape la plus importante de la création de votre boutique : c’est elle qui déterminera votre modèle ainsi que votre rentabilité.

Identifier une niche à fort potentiel est cependant assez difficile.

Il vous faut trouver un compromis entre un « trop-plein de popularité » et une « absence totale d’intérêt » sur les produits en question.

niche e-commerce

Dans le premier cas, une niche trop populaire sera difficile à attaquer et vous ferez face à de nombreux concurrents mieux armés pour se battre sur ce segment.

Dans le deuxième cas, vous aurez du mal à gagner en notoriété si les produits que vous vendez n’intéressent personne.

Si vous n’avez jamais expérimenté la recherche de niches, commencez par réfléchir aux personas (cibles socio-démograhiques) que vous souhaitez viser.

Etudiez ensuite leur style de vie ainsi que leurs besoins et commencez à noter des idées de niches.

Un exemple de niche e-commerce : 

Admettons que vous souhaitiez viser les trentenaires et quarantenaires urbains, possédant un style de vie sain et sportifs. Vous savez que 40% d’entre-eux possédent un chien et que cette cible est sensibilisée à la question de la nourriture biologique et saine.

Avec ce type de personas, un exemple de niche e-commerce pourrait donc être la vente de d’aliments et de matériels biologiques et naturels pour animaux.

organic dog food

Vous pensez que c’est exagéré ?

Regardez plutôt le nombre de ventes déja réalisées sur Amazon par un seul produit de cette niche aux États-Unis :

 

3. CHOISIR SES PRODUITS ET TROUVER DES IDÉES

 

Une fois que vous avez identifié votre niche, il est temps de se lancer dans la recherche des produits que vous allez vendre : n’oubliez pas qu’une niche peut contenir plusieurs produits tant que ceux-ci restent cohérents par rapport à votre positionnement.

Bien évidemment, le problème qui se pose le plus souvent est celui de trouver des (bonnes) idées.

Pas de panique, il existe bien des solutions pour cela.

  • Explorer les tendances sur YouTube, Instagram & Pinterest 

YouTube, Instagram et Pinterest regorgent d’opportunités et de tendances shopping : c’est peut-être même sur ces plateformes que les tendances naissent à l’heure actuelle.

Pour en exploiter le maximum de potentiel, visualisez ces plateformes comme des outils de curation :

Sur Instagram, surveillez les hashtags de votre niche et identifiez les publications de produits les plus populaires.

Avec des outils comme HashTagforLikes, profitez de l’occasion pour identifier de nouveaux mots-clés populaires en lien avec votre niche.

Sur Pinterest, sauvegardez les « pin » les plus populaires de votre niche et surveillez l’apparition de nouveaux produits tendances.

En plus de vous donner des idées de produits, Pinterest est également un bon réseau pour promouvoir vos produits et trouver de l’inspiration pour vos blogs et réseaux sociaux.

pinterest

Sur YouTube, renseignez les mots-clés de votre niche et identifiez les influenceurs les plus populaires de votre niche : vous trouverez alors un certain nombre de vidéos traitant de produits populaires que vous pourrez alors vendre à votre tour.

youtube dog food

  • Profiter du potentiel d’Amazon, Etsy & Ebay

Amazon, Etsy et Ebay ont en commun d’être des marketplaces : des places de marché où des vendeurs et grossistes peuvent s’inscrire pour vendre aux particuliers.

Étant donné leurs colossales présences en France et ailleurs sur le marché du e-commerce, ces plateformes sont d’excellents outils pour identifier des tendances, best-sellers et idées de produits à vendre.

Sur Amazon, commencez par chercher les best-sellers et les tendances de votre catégorie sur la page dédiée aux produits possédant la meilleure croissance de vente sur 24 heures : Amazon Movers & Checkers.

amazon movers and checkers ecommerce

Sur Ebay, utilisez l’outil WatchCount pour trouver des idées produits parmi les produits vendus les plus surveillés sur Ebay. Il vous suffit d’entrer les mots-clés relatifs à votre niche pour accéder aux produits les plus demandés sur Ebay.

watchcount

  • Lire les blogs et magazines de tendances

En supplément des plateformes et réseaux sociaux mentionnés plus hauts, lisez les blogs et les magasines en lien avec votre niche : ils regorgent de précieuses informations sur les tendances de votre niche e-commerce. 

Si vous manquez d’informations en France, faites un tour depuis Google.com pour obtenir de plus amples résultats et cherchez les influenceurs et blogs populaires du milieu.

requête google usa recherche produit ecommerce

  • Suivre votre passion pour trouver de l’inspiration 

Enfin, vous pouvez trouver de l’inspiration de tendances et de produits en suivant simplement vos hobbies et vos passions.

À ce sujet, les boutiques qui réussissent sont souvent tenues par des marchands passionnés qui peuvent parler de leurs produits pendant des heures afin d’en faire la promotion.

 

4. ÉVALUER LA CONCURRENCE

 

Vous avez à ce stade choisi votre niche et probablement choisi vos produits – ou peut-être aviez-vous déjà ces deux éléments prêts à être lancés.

Bien évidemment, vous savez que vous n’êtes pas seul(e)s sur le marché et qu’il existe déjà probablement une dizaine de sites marchands concurrents avec lesquels vous allez rentrer en concurrence.

concurrence ecommerce

Pour éviter le bain de sang et tirer votre épingle du jeu, il est impératif de se renseigner sur la concurrence.

Pour cela, une petite étude comparative de la concurrence vous permettra d’y voir plus clair – voire même d’identifier des stratégies gagnantes chez les concurrents – pour les répliquer.

Voici 4 points-clés que vous devez utiliser pour votre étude de la concurrence : 

  • LA RECHERCHE DE MOTS-CLÉS

Première étape de votre recherche, vous allez entrer les mots-clés de votre niche et de vos produits afin d’identifier des concurrents déjà bien installés dans les résultats Google.

Cette première étape vous donnera une bonne estimation de la concurrence en SEO de votre niche. C’est également une bonne occasion de jeter un oeil au design des concurrents ainsi qu’à leurs produits.

analyse google concurrence e-commerce

Lorsque vous effectuez vos recherches, notez dans un classeur Excel les 15 premiers résultats des recherches Google de vos concurrents et notez les paramètres suivants :

– Nombre de catégories produits

– Technologie (CMS) utilisée

– Présence des comptes de réseaux sociaux

– Note sur 10 de la qualité perçue de l’expérience-utilisateur (design + fonctionnalités)

En étudiant ces 4 paramètres pour chacun des 15 premiers résultats Google de vos 10 mots-clés les plus importants, vous devriez déjà obtenir une liste assez exhaustive de vos concurrents et des caractéristiques de leur site.

  • QUANTIFIER LE TRAFIC DES CONCURRENTS

Noter le nombre de produits et l’aspect général du site est un bon départ mais cela n’est pas suffisant : il vous faut savoir quel trafic reçoit le site de vos concurrents pour estimer le potentiel de votre niche et l’importance des acteurs qui y sont déjà implantés.

Pour cela, un peu d’aide d’outils marketing ne nous fera pas de mal, en commençant par Similar Web.

similar web analyse concurrentielle e-commerce similar web

En téléchargeant l’extension Similar Web, vous obtiendrez une approximation du trafic mensuel reçu par le site ainsi qu’un détail des sources de trafic et de la provenance géographique : c’est une précieuse source d’informations pour comprendre le fonctionnement de la stratégie d’acquisition de trafic de vos concurrents.

Bien évidemment, libre à vous d’utiliser d’autres solutions comme SemRush ou Ahref pour mener à bien vos analyses concurrentielles.

  • QUELLES SOLUTIONS E-COMMERCE UTILISENT-ILS ?

Au même titre qu’un chef aime bien comprendre les ingrédients qui composent une recette, il est intéressant de se pencher sur le CMS ou la technologie utilisée par vos concurrents pour vendre en ligne.

Utilisent-ils WooCommerce ? PrestaShop, ou Shopify ?

Pour le savoir, une astuce consiste à télécharger l’extension WhatRuns qui vous donnera le CMS utilisé ainsi que d’autres informations sur les outils marketing ou encore la régie publicitaire utilisée.

whatruns extension

À ce sujet, je vous invite à consulter notre article comparatif  des meilleurs CMS E-Commerce.

Plateforme E-Commerce : Magento vs Prestashop vs WooCommerce vs Shopify

  • OÙ SOURCENT-ILS LEURS PRODUITS ?

Dernier point de notre rapide analyse concurrentielle, il s’agit d’essayer de comprendre la provenance des produits de vos concurrents.

Cette étape reprend notre point d’introduction sur les différents modèles économiques de l’e-commerce et nous cherchons donc à comprendre si les concurrents fabriquent eux-mêmes leurs produits ou bien s’ils les achètent en gros auprès d’un fournisseur.

Bien évidemment, des concurrents qui fabriquent eux-mêmes leurs produits représentent une barrière à l’entrée plus élevée que si vous constatez qu’il existe des fournisseurs pouvant vous approvisionner directement.

Pour cela, une astuce consiste à chercher les images des produits en question sur Google pour tenter de voir s’ils sont vendus par des grossistes ou des fabriquants directement : cela vous donnera déjà une bonne idée des méthodes de sourcing employées par vos concurrents.

recherche produit e-commerce

Si vous trouvez les mêmes images de produit dans plusieurs boutiques concurrentes, c’est qu’il s’agit bien des photos d’un fournisseur auprès duquel vous pourrez également vous approvisionner.

Dans le cas contraire où vous ne trouveriez aucune photo similaire, cela peut signifier que le vendeur fabrique lui-même ses produits ou bien qu’il a pris des photos originales du produit en question.

5. IDENTITÉ DE VOTRE BOUTIQUE

 

Vous possédez une bonne idée de la niche que vous souhaitez attaquer et des produits que vous voulez vendre : il vous faut désormais une identité propre pour vous démarquer.

L’identité d’une boutique en ligne se décline en 3 principaux points : le nom, le logo et l’identité graphique de la boutique.

identité de la boutique

  • TROUVER SON NOM

Trouver un nom pour sa boutique n’est pas si simple : il doit si possible refléter l’image de la marque que vous créez tout en restant facilement mémorisable auprès de votre audience.

Lorsque vous choisissez un nom, n’oubliez-pas non plus de choisir un nom de domaine associé qui devra être disponible ! 

Le site GoDaddy permet d’acheter des noms de domaine.

Quelques astuces pour choisir un nom pour votre boutique en ligne :

– Faites court et simple

– Distinguez-vous

– Pensez au nom de domaine

  • CRÉER UN LOGO

Après le nom vient naturellement sa représentation graphique : il vous faut un logo. 

logo exemple

Plus sérieusement, il existe une myriade d’outils vous permettant de créer un logo vous-mêmes :

Canva

PhotoShop

LogoJoy

LogoMaker

À défaut de le créer vous-mêmes, vous pouvez bien évidemment faire appel à une agence de design ou à des graphistes indépendants pour réaliser votre logo via des plateformes comme Malt.fr.

6. CRÉER SA BOUTIQUE EN LIGNE

 

Ça y est ! Vous avez choisi votre niche, identifié des produits prometteurs et trouvé un nom ainsi qu’un logo.

Il est désormais temps de créer votre boutique en ligne !

Le site de Boutique-Libertie, Client Éraclès

Découvrir nos cas clients 

Atttention cependant car la route est encore longue ! 

Dans un premier temps, nous allons nous pencher sur le choix du CMS et nous verrons ensuite les coûts à prévoir pour la création de votre boutique.

  • QUEL CMS CHOISIR ?

Il existe des dizaines (voire des centaines) de CMS e-commerce qui vous permettent de vendre en ligne.

Mais entre-nous, seule une poignée représente une alternative sérieuse pour les marchands de demain.

Malheureusement, choisir la solution « parfaite » pour vos besoins n’est pas simple car il existe une multitude de facteurs à prendre en compte.

Pour vous aider à choisir, voici quelques points de réflexion à considérer pour choisir votre CMS.

Si vous cherchez davantage d’informations, consultez notre comparatif des meilleurs CMS E-Commerce.

Plateforme E-Commerce : Magento vs Prestashop vs WooCommerce vs Shopify

Les éléments déterminants pour choisir son CMS.

  • Fonctionnalités du back-office – Tous les CMS ne sont pas égaux en termes de fonctionnalités : certains comme WooCommerce, PrestaShop et Magento offrent plus de libertés et de fonctionnalités que d’autres.
 
  • Nombre d’options de paiement disponibles – Certains CMS possèdent des partenariats exclusifs avec des plateformes de paiement tandis que d’autres vous offriront plus de liberté pour accepter les paiements en plusieurs fois ainsi que les paiements via des systèmes propriétaires des banques telles que la BNP ou la Société Générale.
 
  • Liberté de design – En fonction de vos besoins en termes de design, sachez que les CMS open-source (PrestaShop, WooCommerce, Magento) vous offriront une liberté quasi-totale en termes d’intégration de design (maquettes) contrairement à d’autres CMS reposant sur la personnalisation de thèmes comme Wix, SquareSpace ou Shopify.
 
  • Open-source ou SaaS – Les solutions SaaS (software as a service) sont des solutions tout-en-un qui incluent l’hébergement et fonctionnent grâce à un code-source propriétaire (= vous n’êtes pas propriétaires du code de votre site). Elles présentent l’avantage d’être souvent plus faciles à prendre en main et à personnaliser sans notions de code, mais l’inconvénient d’être peu flexibles et de disposer de moins de fonctionnalités que les solutions open-source. Sur des solutions SaaS, c’est également à vous de designer et créer vous-mêmes la boutique.
 
  • Performances SEO – La capacité de votre site à se référencer sur Google est un critère important à prendre en compte lors de la création de votre site. Pour faire simple (nous y rentrerons en détail dans un article à venir), les CMS open-source offrent de meilleures performances SEO que les solutions SaaS (hormis peut-être Shopify qui tire son épingle du jeu sur ce point). Sur le point du SEO, nous déconseillons les plateformes type Oxatis, WiziShop ou encore Wix qui ne sont pour l’instant pas à la hauteur en termes SEO.
  • COMBIEN COÛTE UNE BOUTIQUE EN LIGNE ?

Le prix d’une boutique en ligne varie massivement selon que vous choisissiez une solution DIY ou une solution open-source dont vous confierez la réalisation à une agence ou à un freelance.

Bien évidemment, l’argument du prix est un facteur important pour les porteurs de projets et les entreprises qui souhaitent créer ou refondre leur plateforme.

Pour aller plus loin, découvrez notre article dédié au prix d’un site e-commerce en 2019.

Pour tenter d’y voir plus clair, nous allons distinguer le coût d’une solution DIY du coût de développement d’une boutique open-source.

combien coûte un site e-commerce

Coût d’une solution DIY :

Il s’agit de solutions type Wix, Shopify ou SquareSpace.

Fonctionnement des coûts des solutions DIY.

  • Création – Entre 16.99€/mois (Wix Commerce) et entre 29$-299$/mois + commission sur CA pour Shopify.
  • Hébergement – L‘hébergement est généralement inclus dans l’offre.
  • Maintenance –  Il n’existe pas réellement de notion de maintenance puisqu’elle est à votre charge.
  • Évolutions – Les plateformes DIY ne permettent pas d’ajouter des fonctionnalités supplémentaires ni d’évoluer fondamentalement.
Shopify SquareSpace Wix Commerce
Abonnement
29-299€/mois
17-36€/mois
17-35€/mois
Thèmes
0 à 180€
Gratuits
Gratuits
Commission sur CA
2% à 0.5%
3% à 0%
0%
Hébergement
Inclus
Inclus
Inclus

Total

Thème + Com + 29-299€/mois
17-36€/mois
17-35€/mois

Coût d’une solution open-source :

Le coût de création d’un site e-commerce sur un CMS open-source est plus difficile à estimer car les coûts peuvent varier par multiples de 10 selon les spécificités du projet et le cahier des charges.

Si vous cherchez une fourchette (très) large, sachez que la plupart des projets e-commerce développés en agence (en France) coûtent entre 3000€HT et 100.000€HT.

PrestaShop WooCommerce Magento
Prix
Gratuit
Gratuit
Gratuit
Thèmes
0 à 130€
0 à 135€
0 à 399€
Commission sur CA
0%
0%
0%
Hébergement
Non inclus
Non inclus
Non inclus
Maintenance
Variable
Variable
Variable
Budget Moyen Total
4500 à 50.000€
3500 à 30.000€
15.000 à 250.000€

Plutôt qu’essayer d’approximer le coût de création sur l’ensemble des CMS open-source disponibles en France, vous trouverez ci-dessous lien vers nos services de création sur PrestaShop.

Chez Éraclès, nous proposons 2 services de création selon votre cahier des charges. 

Découvrir les offres de création et refonte de sites PrestaShop par Éraclès

Découvrir les offres de création e-commerce sur-mesure par Éraclès

Cet article vous a plu ?

Et vous, qu’envisagez-vous pour ouvrir votre boutique en ligne ? 

Notez cet article !

Cliquez ci-dessous pour noter

Note moyenne / 5. Nombre de votes

À propos

À propos

Paul Nguyen est directeur marketing chez Éraclès, une agence e-commerce spécialisée dans le développement de sites e-commerce sur-mesure, avec la technologie PrestaShop. En savoir plus.

Partagez ce poste

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Paul Nguyen
Paul Nguyen

Directeur marketing au sein d'Éraclès, agence e-commerce PrestaShop basée à Paris.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn