20 Techniques pour Améliorer le SEO de son Site E-Commerce.

article seo e-commerce

Pour de nombreux e-commerçants, le SEO peut représenter jusqu’à 70% du trafic mensuel et donc constituer un enjeu stratégique majeur dans la croissance de l’entreprise.

En 2019, le référencement naturel des sites e-commerce est également soumis à une forte concurrence de la part des nombreux sites en activité pour une même niche.

Il faut également anticiper l’impact des géants du e-commerce comme Amazon, Fnac, Sephora, Asos ou CDiscount qui monopolisent des pans entiers du commerce en ligne et augmentent la difficulté à se référencer, même pour des produits moins compétitifs. 

Le SEO est un pour les entreprises e-commerce.

En tant que responsable du marketing ou chef d’entreprise, votre responsabilité consiste à augmenter le volume de ventes tout en maintenant constant le niveau de satisfaction de vos clients.

Dans cet article, nous vous proposons de découvrir 20 techniques à jour qui ont des effets prouvés sur l’amélioration du SEO des sites e-commerce. 

Il n’existe pas d’ordre particulier dans lequel appliquer ces techniques : elles dépendront avant tout de ce qui a déjà été fait sur votre site ainsi que des moyens que vous souhaitez investir dans le référencement de votre site e-commerce. 

Conseil n°1 : Sécurisez votre site e-commerce.

 
Selon le Search Engine Journal, Google considère la présence d’un certificat SSL (URL en « https://… ») comme un signal positif pour le référencement depuis 2014. En 2017, un durcissement du protocole a accentué l’importance de la sécurisation des sites internet et e-commerce pour le référencement sur Google, en faisant donc une étape indispensable pour le SEO.
google chrome site non sécurisé HTTP
 
Si vous ne pouviez appliquer qu’une seule de ces 20 techniques, nous vous conseillerions donc de commencer par celle-ci puisque Google Chrome et la plupart des navigateurs déconseillent désormais les utilisateurs d’accéder à des sites non-sécurisés, à l’aide d’un message prévu à cet effet.
 

Pour sécuriser votre site, il faudra procéder à l’achat d’un certificat SSL puis à la redirection de vos URLs et à l’élimination des contenus mixtes. Pour en savoir plus, consultez cet article de la Fabrique du Net

Conseil n°2 : Améliorez la vitesse de chargement.

 
Selon Neil Patel et d’autres études qui ont montré des résultats similaires, 40% des visiteurs d’un site le quittent si celui-ci met plus de 3 secondes à charger. En conséquence, l’abandon massif de votre site de la part de vos visiteurs constitue un signal fortement négatif auprès des algorithmes de Google, vous pénalisant fortement dans les résultats de recherche. 
 

Selon la même étude, 79% des acheteurs d’un site e-commerce ayant rencontré des difficultés à charger une ou plusieurs pages ne renouvellent pas leur expérience d’achat : cela signifie donc que le temps de chargement impactera également vos ventes directement, en plus de diminuer vos performances SEO.

Test PageSpeed Insights de Google

 À l’aide d’un outil comme PageSpeed Insights de Google, vous obtiendrez un diagnostic immédiat des principales optimisations à réaliser sur votre site pour en améliorer la vitesse de chargement. 

 

Conseil n°3 Optimisez l’affichage responsive sur mobiles et tablettes.

 
Selon Google eux-mêmes, plus de 50% du trafic internet mondial a désormais lieu sur des terminaux mobiles (smartphones et tablettes), ce qui signifie que près de la moitié de vos achats peuvent s’effectuer via mobiles, bien que cela dépende du secteur d’activité. 

Lorsqu’un visiteur mobile visite votre site, celui-ci doit pouvoir profiter d’une expérience optimale depuis la page d’accueil jusqu’à la confirmation de commande. En effet, les taux de rebond et d’abandons de panier sont encore plus élevés sur mobile, selon une étude menée par OptinMonster.

taux d'abandon de paniers par type d'appareils

En optimisant votre expérience d’achat pour un affichage optimal sur mobiles et tablettes, vous augmenterez donc le temps passé par session et diminuerez le taux de rebond, ce qui constitue un signal important pour le référencement sur Google. 
 
 

Conseil n°4 Identifiez les bons mots-clés à cibler.

 
Une stratégie SEO e-commerce réussie est avant-tout une stratégie adaptée à votre secteur d’activité et à vos moyens. 

Conséquence de la concurrence accrue pour les résultats organiques, certains mots-clés très concurrentiels (comme « pantalons homme » ou « cosmétiques bio » par exemple) demeurent complètement hors de portée de la plupart des sites e-commerce qui aimeraient s’y référencer. 

Ce phénomène fait qu’une stratégie SEO bien pensée est une stratégie qui vous permet d’atteindre des objectifs réalistes mais néanmoins stratégiques pour votre acquisition de trafic : il faut donc s’orienter vers des mots-clés moins concurrentiels mais tout aussi pertinents. 

Il existe en effet plusieurs types de mots-clés que vous pourrez rechercher et dons nous allons discuter juste ci-dessous. Dans les grandes lignes, ces mots-clés se différencient selon l’intention de recherche (« search intent » en Anglais). 

google-search-intent

Source : ThinkWithGoogle

Les 3 types de mots-clés et d’intention ci-dessous sont rapportés d’un article du Search Engine Journal (consultable ici) et concernent ce que l’on appelle des mots-clés de longue traîne. 

Pour rappel, les mots-clés issus de la longue traîne sont des dérivés de mots-clés plus génériques qui expriment une intention particulière. 

– L’intention informationnelle – désigne des mots-clés qui indiquent une recherche d’informations, parfois sous la forme d’une question. Il s’agit des premières requêtes cherchées dans le processus d’achat : elles n’aboutissent que rarement à une vente directe. 

Exemples : « Comment jouer à Fortnite? », « Comment faire un ollie en skateboard? », « Qu’est-ce que le gloss? »

– L’intention d’investigation – désigne des requêtes qui progressent dans le processus d’achat, à mi-chemin entre l’informationnel et le transactionnel. Il s’agit souvent de mots-clés qui cherchent à comparer ou à se renseigner sur un produit/service. 

Exemples : « Quel PC faut-il acheter pour jouer à Fortnite? », « Meilleurs skateboards pour débutants », « Comparatif des meilleurs gloss en 2019 »

– L’intention transactionnelle – désignent des requêtes à forte intention d’achat et donc plus « basses » dans le processus d’achat. Ce sont ces requête qui génèrent souvent les ventes. En contrepartie, ce sont des requêtes plus concurrentielles  et dont le Coût par Clic sur AdWords sera plus élevé. 

Exemples « Acheter Fortnite PC », « Skateboard pas cher », « gloss dior en promotion »

Pour procéder à une recherche de mots-clés, il existe principalement 2 façons de procéder : 

– Commencer une recherche en partant de zéro.

Vous identifiez vous-mêmes des mots-clés en se basant sur vos produits/services en utilisant des outils comme KWFinder

– Identifier les mots-clés utilisés par vos concurrents.

Vous vous inspirez des mots-clés déjà utilisés par vos concurrents et tentez de les concurrencer en les identifiant grâce à des outils comme SpyFu ou Ahref


Conseil n°5 : Enrichissez vos descriptions de produits.

Les pages produits sont les pages qui génèrent votre chiffre d’affaires e-commerce. En SEO, ce sont aussi elles qui contiennent la plupart des « mots-clés transactionnels » que nous avons évoqué plus haut. 
 
La qualité et la profondeur de vos descriptions produits ont un impact direct sur votre référencement ainsi que sur votre chiffre d’affaires. 
Lorsqu’un internaute cherche un produit/service en particulier, il est plus probable qu’il rencontre d’abord une de vos pages produits plutôt que votre page d’accueil : celles-ci doivent donc contenir toute l’information nécessaire pour en optimiser le référencement.
 

Comment créer de bonnes descriptions produits en e-commerce ?

  

exemple description produit

  • Affichez des photos et images de qualité – ce sont les garants d’un bon taux de conversion et elles contribuent à votre image de marque. 
  • Créez des descriptions soignées et uniques – pour éviter le contenu dupliqué (pénalisé par Google) et convaincre vos visiteurs de passer à l’achat. Elles vous aideront également énormément pour votre référencement. 
  • Fournissez toute l’information nécessaire – de façon à répondre aux questions que se posent vos visiteurs et futurs acheteurs ! 
  • Utilisez des preuves sociales – comme des avis clients, des témoignages ou encore un Feed Instagram pour mettre en valeur votre communauté et augmenter les partages de vos pages. Cela aura un impact sur votre SEO comme sur vos ventes. 

Conseil n°6 : Renseignez vos balises de paragraphes (h1, h2, h3…)

 
Le balisage HTML de votre site est un élément important de votre référencement.
Bien que le balisage ne suffise pas à vous référencer, il s’agit là d’une des bases du SEO qu’il faut pouvoir appliquer pour prétendre à un bon référencement e-commerce.
 
balise h1 seo e-commerce
 

Souvent exagérées, les « règles » de remplissage des balises de paragraphe (h1, h2, h3) peuvent en réalité être résumées à de la logique : incluez vos mots-clés principaux comme le nom du produit ou de la catégorie dans le balise h1 puis incluez les mots-clés secondaires de vos pages et produits dans des sous-titres h2 puis h3 en conservant toujours l’ordre hiérarchique des balises. 

Pour rester cohérent, pensez surtout à vos clients(es) au moment du remplissage des balises : c’est à eux qu’il faut parler et non à Google. 

Conseil n°7 : Optimisez vos balises Titre et Meta Description.

 
Les balises « meta » de titre et de description sont les informations qui apparaissent sur une page lorsqu’un utilisateur effectue une recherche sur Google. 
 
Balises meta titre et meta description exemple
 
Selon le CMS que vous utilisez, l’accès aux méta-titres et méta descriptions est plus ou moins facile. Sur des catalogues à grand volume, il existe des méthodes de création de règles qui permettent de générer automatique des tags uniques pour votre référencement sur Google. 
Souvent oubliées, les balises « meta » sont pourtant rapides à remplir et ont des effets prouvés sur le taux de clic et donc in fine, le SEO.
 

Conseil n°8 : Faites un crawl de votre site e-commerce.

 
Les crawls ou crawlers sont des outils (souvent payants) qui permettent de parcourir et d’analyser un site e-commerce page par page afin d’en identifiant les erreurs, redirections et balises à surveiller, en plus d’autres fonctionnalités comme la surveillance du nombre de liens entrants et sortants. 
 
aperçu screaming frog seo
 
Pour cela, nous vous conseillons de faire appel à un expert SEO ou bien d’utiliser vous-même un outil comme Screaming Frog SEO
 

Conseil n°9 : Méfiez-vous de certains thèmes.

 
En tant qu’agence e-commerce, nous rencontrons souvent des clients dont les sites souffrent de problèmes SEO. Dans certains cas, il devient apparent que le thème choisi pour le site pose problème. 
 
Lorsqu’on achète un thème « pré-fait » pour son e-commerce, la qualité du code et de la structure du site laisse parfois à désirer, pénalisant le référencement.
En réalité, un « mauvais template » ou « mauvais thème » pose plusieurs problèmes graves qui handicapent le SEO et qui justifient souvent une refonte totale du site. 
 
– Un thème mal optimisé génère des problèmes de vitesse – car la qualité du code et la construction du site laissent à désirer, bridant la vitesse de chargement des pages et des ressources. 
 
– Un thème mal pensé génère des problèmes de responsive – car les modèles n’ont pas tous été conçus pour un affichage optimal sur mobiles et tablettes, entraînant des travaux de refonte. 
 
– Un thème mal développé entrave le SEO – puisque plusieurs paramètres clés du référencement sont impactés par le thème. 
 

Conseil n°10 : Content Marketing : créez les contenus que votre cible réclame.

 
Cela fait déjà plusieurs années que les marketers les plus influents indiquent que nous sommes entrés dans l’ère du contenu. 
 
Qu’il s’agisse de contenus rédactionnels, visuels, vidéos, informationnels ou encore interactifs, il est vrai que les entreprises e-commerce doivent amplifier leur création de contenus afin de pouvoir toucher leur cible et communiquer avec elle. 
 
sephora virtual artist expérience e-commerce
 
Conscients des enjeux autour de la création de contenus et son importance face à la concurrence, des marques comme Sephora développent des contenus interactifs innovants qui leur permettre d’engager leur audience sur de multiples supports. 
 

À l’heure actuelle, le marketing de contenus n’est pas une simple « méthode de SEO ». Il s’agit d’une réelle stratégie marketing mise en oeuvre par des entreprises comme Glossier.com ou BonneGueule.fr qui permettent de générer des flux de trafic importants en créant des contenus qui répondent aux besoins, envies, désirs et intentions de votre audience, comme nous en discutions un peu plus haut. 

Créer du contenu pour alimenter une stratégie de content marketing n’est cependant pas simple : cela requiert de réels investissements financiers à long-terme et ce n’est donc pas une méthode « facile » pour générer des ventes à court-terme.

En revanche, une stratégie de marketing de contenus e-commerce bien appliquée contribue fortement au développement de la notoriété de marque : il s’agit d’une stratégie à long-terme. 

Un exemple de content marketing appliqué à l’e-commerce.

 
Pour illustrer mon argument, jetons un coup d’oeil du côté du site TheSill.com qui propose une stratégie de content marketing très intéressante.
 
thesill.com exemple de content marketing 1
TheSill.com est un site e-commerce spécialisé dans la vente de plantes d’intérieur et d’accessoires de jardinage urbain. 
Le site se distingue de la concurrence grâce aux nombreux contenus de qualité qui sont proposés aux visiteurs. 
Ces contenus sont ciblés sur les besoins spécifiques des clients de TheSill.com : on nous propose donc des articles sur le choix des pots, des conseils d’entretien ou des astuces de soins pour les plantes. 
thesill.com ateliers virtuels
 
En plus de ces articles, TheSill.com innove en proposant des ateliers virtuels d’aide au jardinage urbain qui permettent d’échanger avec un expert de TheSill. C’est un excellent moyen de générer des prospects « chauds » pour la vente de produits par la suite, même en e-commerce ! 
 
trafic similar web thesill.com 1trafic similar web thesill.com 2
Source : SimilarWeb
 
Et cela semble payer ! Avec presque 300.000 visiteurs mensuels (soit 3.6 millions par an) dont 57% proviennent du trafic de recherche (SEO) et une forte notoriété de marque indiquée par la proportion élevée (32%) de trafic direct; la stratégie de content marketing de TheSill est une véritable réussite. 
 

 Conseil n°11 : Faites la promotion de vos contenus pour générer des liens et de la notoriété. 

 
 Créer des contenus de qualité est une stratégie viable à long-terme, c’est certain.
 
Mais créer des contenus ne suffit pas : il faut également pouvoir les promouvoir auprès de la bonne audience pour qu’ils portent leurs fruits et puissent générer des liens et de la notoriété. 
 
Pour promouvoir vos contenus, commencez par identifier les canaux utilisés par votre cible. Ce sont ces canaux qu’il faudra développer pour générer de l’interaction, des partages et donc améliorer votre SEO. 
 
RIenasemettre exemple pinterest
Le site rienasemettre.fr diffuse des infographies sur Pinterest.
 
Je vous propose donc de découvrir quelques canaux de diffusion parmi les plus utilisés en e-commerce : 
 
  • Facebook – peut être utilisé en organique ou en publicitaire pour promouvoir vos articles, vidéos, jeux et la quasi-totalité de vos contenus. 
  • Instagram – est plus visuel et donc plus adapté à la promotion sous forme de posts ou de vidéos. C’est également un bon canal pour diffuser des programmes promotionnels ou des jeux-concours. 
  • Pinterest – est avant tout visuel : vous pouvez y créer des checklists, des infographies (astuces et conseils) et mettre en avant vos produits ou vidéos. 
  • YouTube – vous permet de créer des contenus plus engageants grâce aux vidéos : il peut s’agir de « how-to », conseils, ateliers découvertes et une myriade de formats possibles. 
  • Influenceurs – sont des relais efficaces pour promouvoir une action marketing et mettre en avant des produits. 
  • Médias Presse – permettent de générer une couverture plus large mais moins qualifiée. Cela reste intéressant pour de nombreux secteurs d’activité. 
  • Blogs externes – permettent de toucher une cible proche de la vôtre et de promouvoir vos actions marketing et vos produits. Contribuer sur ces blogs se fait sous la forme d’une collaboration ou d’une transaction. 
 

Conseil n°12 : Auditez l’expérience-utilisateur de votre site e-commerce. 

 
Comme nous le disions plus haut, l’expérience-utilisateur a des effets direct sur votre SEO puisque des facteurs comme le nombre de pages visitées ou le taux de rebond enregistré sont des signaux forts interprétés par Google.
 
En conséquence, tout audit SEO qui se respecte doit comprendre une partie dédiée à l’expérience-utilisateur et le parcours-client afin d’auditer les éventuelles défaillances à corriger. 
 
Il s’agit donc d’auditer plusieurs points critiques parmi les suivants : 
 
  • Pages de fuite sur le site
  • Taux d’abandon de paniers
  • Comportement sur les pages principales
  • Satisfaction des utilisateurs

Pour y parvenir, il faudra utiliser des outils comme HotJar qui permettront d’obtenir une réelle cartogrpahie de l’expérience-utilisateur sur votre site e-commerce. 

exemple hotjar conversion e-commerce

Source : HotJar

En complément, il pourra être intéressant d’effectuer de l’A/B testing sur votre site : c’est une méthode qui permet de tester une version A contre une version B afin d’identifier celle qui convertit le mieux. 

Dernier point : pensez à auditer les versions responsive (mobiles et tablettes) de votre site e-commerce : Google est passé à l’indexation « mobile-first » et c’est donc avant tout là qu’il faut s’y attarder ! 

 

Conseil n°13 : N’achetez pas de liens externes (backlinks) payants. 

Si votre agence SEO vous a récemment proposé d’acheter des « backlinks » moyennant rémunération, j’ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer : il ne s’agit pas d’une méthode efficace. 

Premièrement, il s’agit d’une pratique interdite par Google et pénalisé en cas de découverte selon plusieurs sources comme celle-ci ou celle-ci

Deuxièmement, l’efficacité de l’achats de liens externes do-follow en masse est contestable : les sites qui vendent ces liens sont souvent rapidement identifiés comme « spam » par Google et l’apport en autorité qui en résulte est donc…minimal.

Je ne rentrerai par davantage dans le débat : certains SEO obtiennent des preuves de résultats grâce à l’achat de liens, mais cela varie fortement d’un cas à un autre : à vous de décider ! 

Conseil n°14 : Éliminez le contenu dupliqué. 

 
Le contenu dupliqué est le plus souvent du texte que l’on retrouve de façon excessivement répété sur un site. C’est une phénomène assez courant, notamment chez les e-commerçants qui utilisent des descriptions issues des fournisseurs. 
 
Concrètement, Google interprète le contenu dupliqué comme un signal négatif de confiance : pourquoi plusieurs sites proposent-ils exactement le même contenu ? Quelle en-est la valeur ajoutée ? 
 
Pour identifier le contenu dupliqué au sein-même de votre site, je vous invite à revenir au point numéro 8 sur les crawlers. 
 

Conseil n°15 : Créez des URLs SEO-friendly.


Une URL désigne le chemin (sous la forme « https://monsite.com/fr…) d’une page et comporte une certaine importance en SEO. 
 
Premièrement, vos URLs doivent permettent aux utilisateurs de comprendre où ils sont au sein de votre site : elles doivent être informatives.
 
exemple URL seo-friendly
 
 
Deuxièmement, les URLs doivent comporter (si possible) les mots-clés principaux de la page en question afin d’indiquer à Google le contenu de la page. 
 

Conseil n°16 : Travaillez sur votre maillage interne.

 
Le maillage interne désigne le tissage des liens entre les différentes pages de votre site e-commerce. Il reflète la structure mais également l’importance de chaque page en fonction du nombre de liens internes qu’elle reçoit. 
 

Selon des sources comme Yoast ou encore Moz, le maillage interne idéal d’un site e-commerce prend la forme d’une pyramide. 

structure de site maillage interne e-commerce
Source : Yoast.com 
Une fois cette structure mise en place, l’éape suivante consiste à relier vos contenus les plus importants aux fiches produits et catégories auxquels ils font référence. 
 
Maillage interne selon neil patel
Source : NeilPatel.com
 
En créant de la cohérence grâce à des liens renvoyant vers des ressources utiles et pertinentes, vous contribuerez à l’amélioration du SEO e-commerce de votre site en général. 
 

Conseil n°17 : N’oubliez pas les balises « ALT » de vos images.

 
Seon Google, plus de 10% du trafic du moteur de recherche provient de la recherche d’images ! En e-commerce, il est courant que les utilisateurs commençent par une recherche d’images, surtout s’ils cherchent des informations sur le produit en question. 
 
Les balises « ALT » sont des balises descriptives à renseigner au moment de l’upload d’une image en ligne. Elles indiquent à Google le sujet de l’image en question. 
 
Résultats de recherche google images
 
Lorsque vous remplissez les balises « ALT » de vos images, pensez à inclure une très courte description de l’image qui reprend le mot-clé principal du produit. 
 

Conseil n°18 : Analyser la stratégie SEO de vos concurrents.

 
Créer une bonne stratégie de référencement en e-commerce implique souvent de comprendre celles de nos concurrents. Le raisonnement est en effet assez simple : comment battre ses concurrents sans connaître leur stratégie ? 
 
Pour cela, des outils comme SemRush ou Ahref vous permettront de décomposer l’origine du trafic de vos concurrents, de le quantifier ainsi que d’identifier les mots-clés qu’ils ciblent. 
 
ahref analyse de concurrents seo
Source : Ahref
 
En analysant la stratégie SEO de vos concurrents, vous pouvez :  
 
– Identifier les mots-clés de vos concurrents. 
– Identifier leurs sources de liens externes.
– Comprendre quels sont leurs contenus à plus haute valeur-ajoutée.
– Analyser les sources/origines de trafic.
– Comprendre le niveau de compétition. 
– Identifier des nouveaux mots-clés. 
– Comprendre quels sont vos concurrents. 
 
En somme, comprendre la stratégie SEO de vos concurrents vous donne une base solide sur laquelle
construire la vôtre ! 
 

Conseil n°19 : Quelques bons outils SEO à utiliser pour votre site e-commerce.

 
Ayant écrit cet article dans le but d’aider les e-commerçants, nous ne pouvions pas vous quitter sans vous offrir une liste d’excellents outils SEO pour vous aider dans le référencement de vos sites e-commerce. 
 

Voici 10 outils SEO e-commerce qui vous aideront à améliorer votre référencement. 

Google Search Console : analyse de performances SEO par Google. 
Ahref : une suite complète d’outils SEO.
KWFinder : une des références (payante) de la recherche de mots-clés.
SEMRush : une suite complète d’outils SEO. 
UberSuggest : un bon outil gratuit de recherche de mots-clés. 
AnswerThePublic : pour générer de nombreuses idées de contenus. 
SpyFu : pour analyser les stratégies de ses concurrents. 
Google Trends : un outil gratuit pour identifier les tendances. 
Screaming Frog SEO : pour effectuer des crawls complets de vos sites e-commerce. 
 
 

Conseil n°20 : ne faites pas du SEO pour faire plaisir à Google.

 

Je tenais à conclure par ce dernier point car en tant qu’ancien consultant SEO, c’est une des erreurs les plus courantes que j’ai pu apercevoir suite à mes missions auprès de plus de 35 clients. 

Lorsque vous faites du SEO, ne pensez pas à Google. Pensez à vos utilisateurs. 

Ce sont eux qui créent de l’interaction sur votre site.

Ce sont eux qui créent votre communauté et qui génèrent des partages. 

Évidemment, appliquez les bases du SEO technique reste important en 2019. 

Mais c’est avant tout l’expérience que vous créez et la façon dont votre audience en profitera qui déterminera votre SEO. 

Pour vraiment plaire, cette expérience devra rester intuitive et fluide tout en proposant des contenus adaptés et pertinents à votre cible, de façon à générer du trafic qualifié

Cet article vous a plu ? 

N’hésitez-pas à le partager et à donner votre avis ! 

Notez cet article !

Cliquez ci-dessous pour noter

Note moyenne / 5. Nombre de votes

À propos

À propos

Paul Nguyen est directeur marketing chez Éraclès, une agence e-commerce spécialisée dans le développement de sites e-commerce sur-mesure, avec la technologie PrestaShop. En savoir plus.

Partagez ce poste

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Paul Nguyen
Paul Nguyen

Directeur marketing au sein d'Éraclès, agence e-commerce PrestaShop basée à Paris.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn