10 Étapes pour Ouvrir une Boutique de Vêtements en Ligne en 2019

Comment ouvrir une boutique de vêtements en ligne

Je pense que nous pouvons tous nous mettre d’accord sur le fait qu’ouvrir une boutique de vêtements en ligne est un sujet assez excitant qui fait fantasmer de nombreux entrepreneur(e)s et porteurs de projet.

ouvrir une boutique en ligne

Créer ses designs, designer ses premiers vêtements et voir apparaître vos premières ventes en tant qu’indépendant ou marque, voilà une perspective bien réjouissante.

Et vous avez raison !

Au cours des 10 dernières années, l’intérêt pour la mode en ligne n’a pas cessé de croître et la quasi-totalité des marques de vêtements ont désormais effectué leur transition vers le digital.

De plus, la mode a ce secret qui rend possible l’émergence de nouvelles marques et incontournables à tout moment : c’est une question de timing, de tendance et de proposition de valeur.

chiffre d'affaires e-commerce vêtements en ligne

À ce sujet, les chiffres de Statista confirment nos dires : l’engouement pour la mode en ligne ne faiblit pas et les projections de chiffre d’affaires pour le segment du vêtement pourraient atteindre 475 milliards de dollars en 2022 au niveau mondial.

Vous souhaitez ouvrir un autre type de boutique ? Consultez notre article dédié.

Le guide pour ouvrir sa boutique en ligne : créer son site e-commerce en 2019.

Ouvrir une boutique de vêtements, c’est facile ?

 

Avant nous jeter corps et âme ensemble dans la création d’une boutique de vêtements en ligne, nous pensons que quelques mots sur les implications et les efforts que représentent l’ouverture d’une boutique en ligne seront utiles à de nombreux porteur(ses) de projet.

ouvrir une boutique en ligne, c'est facile ?

Créer une boutique en ligne ne se résume pas à acheter un domaine, faire trois drag-and-drop et créer une publicité Facebook.

Une marque de vêtement à succès est en effet avant tout…une marque.

Pour réussir, une marque doit adresser une cible et s’identifiera donc souvent à une niche.

Pour attirer des clients, cette marque aura donc un branding cohérent et attirant, en phase avec les attentes des consommateurs de cette niche.

Lorsqu’une niche est populaire, de nombreux entrepreneur(e)s pensent que le succès viendra quoiqu’il arrive. C’est une erreur : la popularité croissante d’une niche ou d’une tendance signifie surtout que le degré de concurrence s’intensifie et que démarquer votre marque des autres sera plus difficile.

Enfin, une boutique de vêtement en ligne n’est pas simplement la somme de son design et de ses produits. Son succès dépend également (et pour beaucoup) de la qualité des produits vendus, du rayonnement de l’image de marque à l’extérieur, du service-client ainsi que de la fluidité de la chaîne logistique.

Sans plus attendre, commençons la création de notre boutique de vêtements en ligne ! 

Étape 1 : Choisir son modèle

 

modèle e-commerce boutique de vêtements en ligne

Avant de lancer sa boutique de vêtements en ligne, il faut d’abord commencer par choisir son modèle !

Pour rappel, un modèle économique désigne la façon dont sont générés les revenus. Dans notre cas, il englobe également la gestion de la logistique. 

Pour vous aider à y voir plus clair, sachez qu’il existe 4 principaux modèles pour une marque de vêtements :

 

  • Marque en label privé

Le modèle de « marque en label privé » consiste à acheter en grosse quantités des vêtements « vierges » sans marquage afin de procéder ultérieurement à la personnalisation ainsi qu’à la sérigraphie (au sein de votre atelier de production par exemple). 

C’est donc un modèle qui demande plus de temps et d’attention de votre part que les modèles de print-on-demand et de dropshipping. 

Dans un modèle en label privé, vous devrez donc prendre à votre charge le stockage et la sérigraphie des vêtements dans un atelier/entrepôt et vous procéderez également à l’envoi des commandes et à la gestion de la logistique.

Avantages : 

– Contrôle de la qualité

– Maîtrise du design et de la personnalisation

Inconvénients : 

– Stockage et logistique à votre charge

 

  • Full-custom

Le modèle « full-custom » consiste à prendre à sa charge la chaîne entière de production, depuis le design des vêtements jusqu’à la fabrication et la gestion de la logistique (stockage, envoi des commandes…).

C’est indéniablement le modèle qui confère le plus de liberté pour les entrepreneur(e)s et entreprises qui souhaitent tout créer et contrôler de A à Z.

En contrepartie, c’est également le modèle qui requiert le plus d’investissement en termes de budget et de temps puisqu’il faudra disposer d’unités de production et d’espace pour le stockage et la gestion de la logistique.

Avantages :

– Contrôle de la production

– Contrôle de la qualité

– Maîtrise du design et de la personnalisation

Inconvénients :

– Investissements conséquents à prévoir

– Production, logistique et stockage à votre charge

 

  • Dropshipping

Modèle le plus simple de la liste, le dropshipping consiste à contractualiser avec des fournisseurs de vêtements afin qu’ils prennent à leur charge l’ensemble de la chaîne de production et de la chaîne logistique.

Concrètement, ce modèle consiste à passer commande à votre fournisseur sur des modèles pré-établis et disponibles en stock à chaque fois que vous enregistrer une commande.

À partir de là, votre fournisseur s’occupe également d’expédier la marchandise directement à votre client.

En contrepartie, les marges observées en dropshipping sont très basses et vous aurez du mal à vous démarquer de la concurrence puisque vous ne n’aurez que très peu de contrôle sur la production, les designs et la qualité.

Avantages :

– Peu d’investissement requis

– Temps de démarrage rapide

Inconvénients : 

– Marges très faibles

– Pas de contrôle sur la qualité

– Pas de contrôle sur la production

– Pas de contrôle sur la logistique

 

  • Print-on-demand

De façon assez similaire au dropshipping, le modèle de print-on-demand consiste à faire appel aux services d’une entreprise qui sera chargée de personnaliser des vêtements/objets en fonction des designs que vous soumettrez.

À partir de là, il existe deux types de fournisseurs : ceux en dropshipping (qui géreront votre logistique à votre place) et les traditionnels (qui vous enverront votre marchandise) afin que vous puissiez prendre en charge la logistique vous-mêmes.

Avantages : 

– Rapidité de démarrage

– Peu d’investissement requis

Inconvénients : 

– Marges faibles

– Options de design/personnalisation limitées

– Choix des matières limité

 

Étape 2 : Étudier le marché

 

Planifier, planifier, planifier.

On ne sous-estime jamais assez à quel point une bonne préparation est nécessaire pour le lancement d’un projet, quel qu’il soit.

Pour créer une boutique de mode en ligne, le principe est le même : la préparation est primordiale.

Pour commencer, voici quelques questions préliminaires auxquelles vous devriez pouvoir répondre :

  • Quel(s) type(s) de produits/vêtements voudrais-je vendre ?
  • Qui achète ce genre de produits/vêtements ?
  • Comment vais-je créer de la valeur pour mes clients ?
  • Quel est l’état de la concurrence et comment vais-je me distinguer ?

En plus de ces quelques questions préliminaires, voici une liste plus exhaustive des points que vous devez étudier et préparer avant de lancer votre boutique en ligne de vêtements :

  • Le marché

– Comment le marché est-il segmenté ?

– Qui sont mes potentiels acheteurs ? 

– Qui sont les influenceurs du secteur ? 

– Quels sont les produits vendus ?

– Quels sont les modèles en vigueur ?

  • Les produits

– Quels produits vais-je vendre ?

– Qu’est-ce qui les rendra unique ?

– Comment sera divisé mon catalogue ?

  • Les concurrents

– Qui sont mes concurrents principaux ?

– Quelle est leur rentabilité ? Leur chiffre d’affaires ?

– Quelles solutions techniques/marketing utilisent-ils ?

– Quels produits vendent-ils ?

– Qui sont leurs clients ?

  • Le business-model

– Quel business-model vais-je choisir ?

– Quels niveaux de chiffres d’affaires dois-je attendre ?

– Quel sera mon objectif en termes de marge opérationnelle/commerciale ?

  • L’organisation logistique 

– Qui s’occupe de la production? 

– Qui s’occupe de la logistique? 

– Qui s’occupe du design ?

– Qui s’occupe de la sérigraphie/impression/broderie/personnalisation ?

  • L’identité de marque

– Quelles sont les valeurs de la marque ? 

– Logo

– Quelles sont les cibles adressées ?

  • Votre solution technique (CMS E-Commerce)

Vous ne savez pas quelle solution choisir pour créer votre boutique en ligne ?

Consultez notre article dédié.

Plateforme E-Commerce : Magento vs Prestashop vs WooCommerce vs Shopify

 

  • Stratégie de pricing

– Quels prix pour mes produits ?

– Planning de soldes/réduction

– Programme de fidélité et de parrainage

  • Prise en compte des coûts 

– Équipements et machines

– Entrepôt/Atelier

– Développement du site e-commerce

– Coûts logistiques

– Packagings

– Infogérance, hébergement et maintenance du site

– Coûts de production par produits

– Coûts de main d’oeuvre et de transport

– Matières premières 

  • Stratégie de lancement (go-to-market strategy

– Canaux de communication

– Budget de communication/relation-presse/influenceurs

– Objectifs de production

 

Étape 3 : Créer ses designs et préparer ses produits

 

Toute création de marque de mode passe inévitablement par la création de mock-ups et de planches, qu’il s’agisse du design des vêtements en eux-mêmes ou des designs/personnalisations/sérigraphies/brodures qui leurs sauront apposés.

création design pour ouvrir une boutique en ligne de vêtements

Pour créer vos designs, il existe différents types d’outils (en ligne et hors ligne) qui pourront vous aider :

(N’hésitez-pas à suggérer d’autres outils en commentaire)

  • Adobe Illustrator
  • PlaceIt
  • PrintFul

Une fois vos designs terminés et en fonction de votre modèle logistique, il sera ensuite nécessaire de commander des échantillons ou d’en produire vous-même.

Lorsque vous recevez ou créez vos échantillons, nous conseillons de faire attention aux points suivants : 

Aspect général du produit

– Odeur suspecte

– Endurance du vêtement au lavage/séchoir

– Précision de la coupe et des coutures

– Qualités de la matière

– Sensation de « porté » sur la peau

– Élasticité de la matière

De plus, ces échantillons seront alors un excellent support pour tester vos produits auprès de votre audience.

Concernant l’audience à laquelle vous présenterez vos produits, nous vous déconseillons de ne compter que sur vos amis et vos proches, vous n’obtiendrez pas un avis objectif.

Pour vous présentation d’échantillon, nous conseillons d’appuyer sur ces points clés : 

– Le design plaît-il ?

– Les matières et coupes sont-elles en accord avec les attentes de votre cible ?

– Il y a t-il une intention d’achat identifiable ?

– Quel prix maximum la cible est-elle prête à payer ?

– Quelle(s) marque(s)s similaire(s connue(s) de votre audience propose des produits similaires ?

Avant de lancer votre production, le message est clair : vos produits doivent donner envie d’être achetés (y compris à vous-même) et correspondre à vos attentes.

 

Étape 4 : Préparer ou vérifier les aspects légaux

 

Pris dans des problématiques de production, de pricing, de design ou encore de logistique, on n’oublie trop souvent des éléments cruciaux : les aspects légaux.

En effet, ouvrir une boutique en ligne (quelle qu’elle soit) implique d’entamer des démarches légales qui vous permettront de vendre.

aspects légaux et administratifs pour ouvrir une boutique en ligne de vêtements

Afin de ne pas étendre trop cet article, nous vous proposons de découvrir les principaux éléments juridiques à prendre en compte ainsi que des liens vers des ressources utiles qui vous permettront d’approfondir le sujet.

  • La Protection des Données Personnelles et RGDP
  • Les Modalités de Commande
  • Les Procédures de Paiement
  • Les Aspects liés à la Livraison
  • Les Retours et le Droit de Rétractation

Pour en savoir plus, consultez cet article de Service-Public.fr.

 

En plus de ces éléments, vous devrez également procéder au dépôt de votre marque afin de protéger votre propriété intellectuelle. Vous pouvez également protéger certains de vos designs bien qu’il soit important de savoir que les « copies » de design sont courantes dans la mode.

Pour en savoir plus, consultez cet article de LegalStart.

Enfin, il sera également nécessaire de créer des Conditions Générales de Vente ainsi que des Mentions Légales qui sont deux documents obligatoires pour vendre en ligne. Vous devrez également rédiger une politique de retours en conformité avec la loi.

Étape 5 : Choisir son CMS

 

Ça y est ! Vous connaissez votre marché, vos produits sont prêts et vous n’attendez plus qu’une chose…

Vendre !

Cela tombe bien, nous allons à présent découvrir comment choisir la solution (CMS) qui vous permettra de vendre en ligne.

quel cms choisir pour créer une boutique en ligne de vêtements

La clé du choix d’un CMS e-commerce réside avant tout dans la bonne compréhension de vos besoins. Pour vous aider, nous allons détailler ci-dessous les principaux aspects à prendre en compte.

Fonctionnalités du back-office

Tous les CMS ne sont pas égaux en termes de fonctionnalités : certains comme WooCommerce, PrestaShop et Magento offrent plus de libertés et de fonctionnalités que d’autres.

De façon général, gardez aussi à l’esprit que les CMS open-source permettent de faire développer des fonctionnalités sur-mesure, en fonction de vos besoins.

– Nombre d’options de paiement disponibles

Certains CMS possèdent des partenariats exclusifs avec des plateformes de paiement tandis que d’autres vous offriront plus de liberté pour accepter les paiements en plusieurs fois ainsi que les paiements via des systèmes propriétaires des banques telles que la BNP ou la Société Générale.

– Libertés de design offertes

En fonction de vos besoins en termes de design, sachez que les CMS open-source (PrestaShop, WooCommerce, Magento) vous offriront une liberté quasi-totale en termes d’intégration de design (maquettes) contrairement à d’autres CMS reposant sur la personnalisation de thèmes comme Wix, SquareSpace ou Shopify.

– Open-source ou SaaS 

Les solutions SaaS (software as a service) sont des solutions tout-en-un qui incluent l’hébergement et fonctionnent grâce à un code-source propriétaire (= vous n’êtes pas propriétaires du code de votre site). Elles présentent l’avantage d’être souvent plus faciles à prendre en main et à personnaliser sans notions de code, mais l’inconvénient d’être peu flexibles et de disposer de moins de fonctionnalités que les solutions open-source. Sur des solutions SaaS, c’est également à vous de designer et créer vous-mêmes la boutique.

– Performances SEO

La capacité de votre site à se référencer sur Google est un critère important à prendre en compte lors de la création de votre site. Pour faire simple (nous y rentrerons en détail dans un article à venir), les CMS open-source offrent de meilleures performances SEO que les solutions SaaS (hormis peut-être Shopify qui tire son épingle du jeu sur ce point). Sur le point du SEO, nous déconseillons les plateformes type Oxatis, WiziShop ou encore Wix qui ne sont pour l’instant pas à la hauteur en termes SEO.

Vous souhaitez en savoir plus sur les différents CMS ? Consultez notre article dédié.

Plateforme E-Commerce : Magento vs Prestashop vs WooCommerce vs Shopify

 Étape 6 : Lancer sa boutique en ligne

 

Vous y êtes ! Votre site est créé, vos produits sont chargés et il ne reste plus qu’à vendre !

lancement d'une boutique en ligne de vêtements

Le lancement de votre boutique est une étape absolument cruciale de votre projet. Celui-ci doit donner le ton pour le reste de votre développement et il ne faut donc pas le négliger.

Pour vous aider, voici quelques points à garder en tête pour préparer le lancement de votre boutique en ligne de mode.

Créez une stratégie de lancement

Comme tout projet, le lancement d’une marque en ligne se prépare.

Pour optimiser votre lancement, nous vous conseillons de découper votre lancement en étapes clés : cela vous permettra d’y voir plus clair et de préparer minutieusement chaque point.

Lorsque vous préparez votre stratégie, pensez aux différents canaux et méthodes que vous allez utiliser : allez-vous utiliser de la publicité Facebook ? Des influenceurs sur Instagram ? Des parutions dans la presse ?

Préparez votre stratégie d’e-mail marketing

L’e-mailing est incontournable du secteur de la mode en e-commerce. Il vous permet d’attirer des nouveaux prospects mais aussi de fidéliser vos clients ou de relancer les paniers abandonnés et ainsi augmenter vos ventes.

Avant le lancement, préparez une newsletter à laquelle vos visiteur(ses) pourront s’abonner, cela vous permettra de garder un point de contact avec de nombreux potentiels clients.

En parallèle, préparez vos bons/coupons de réduction et les e-mails associés : ils seront d’une aide précieuse lorsque vous souhaiterez relancer les ventes après le lancement; ou bien pendant le lancement.

Préparez vos réseaux sociaux

L’aspect social d’une marque de mode est primordial : c’est de là que provient l’image de marque, la fidélité client et l’appétence de ceux-ci pour vos produits.

En amont du lancement, pensez-donc à créer une présence sur Facebook, YouTube, Instagram ou encore Pinterest et SnapChat. Vous pouvez d’ailleurs vous servir du prétexte du lancement pour faire du teasing et récolter quelques abonnés avant même d’ouvrir les ventes.

Mesurez votre lancement

Qu’est-ce qu’un lancement réussit ?

Difficile à dire sans les bons outils…
En réalité, il existe de nombreux outils que vous pouvez utiliser pour quantifier la réussite de votre lancement.

Voici quelques outils que vous pouvez utiliser :

– SemRush (payant) : pour quantifier le trafic naturel/payant de vos concurrents ainsi que le vôtre

– Google Analytics (gratuit/payant) : le must-have de tout e-commerçant pour quantifier les ajouts au panier et les comportements

– HotJar : pour comprendre le comportement de vos visiteurs sur votre site

– Metrilo/KissMetrics : des outils d’analyse tout-en-un pour votre site

 

Étape 7 : Attirer du trafic pour votre boutique en ligne

 

Après le lancement d’une boutique, on constate souvent un déclin du trafic : les premiers visiteurs sont partis et l’effet de la campagne de lancement se dissipe petit à petit.

attirer du trafic pour sa boutique en ligne

Il est donc temps de passer aux choses sérieuses.

L’acquisition de trafic.

En effet, c’est bien la quantité/qualité de trafic que vous recevez sur votre boutique en ligne qui détermine vos ventes (bien que le taux de conversion rentre en jeu, NDLR).

Pour attirer du trafic, il est nécessaire de réfléchir en termes de canaux. Cela ne signifie pas qu’il n’existe pas de synergie entre ces canaux pour autant.

Voici un résumé des principaux canaux d’acquisition en e-commerce : 

– Le trafic organique (SEO)

– Instagram

– Pinterest

– Facebook

– YouTube/SnapChat

– Google AdWords

– E-mailing

– Relations Presse

Pour en apprendre d’avantage sur comment augmenter les ventes de sa boutique en ligne, consultez l’article ci-dessous.

Comment augmenter les ventes de son site e-commerce ?

Étape 8 : Évitez ces erreurs courantes

 

Créer une boutique en ligne n’est pas facile et nous commettons tous des erreurs de temps à autre.

Mais cela ne veut pas dire que l’on ne peut pas anticiper !

erreurs courantes ouverture d'une boutique de mode en ligne

Voici quelques-unes des erreurs les plus courantes lorsqu’on créé une boutique de mode en ligne.

  • Ne pas faire d’étude de marché

L’étude de marché vous permet de définir votre place au sein de la concurrence ou d’un segment : c’est elle qui peut ensuite alimenter votre positionnement de marque.

En oubliant d’analyser le marché, vous diminuez drastiquement les chances de voir votre boutique prospérer.

  • Ne pas tester ses designs et produits

Vos vêtements/produits ont pour objectif d’être portés par des personnes, des vraies personnes comme vous et moi. Ce qui peut vous paraître être un détail aujourd’hui (une couture, des couleurs qui deviennent fade) pourra se retourner violemment contre vous lorsque vous aurez effectué vos premières ventes.

  • Faire des compromis sur la qualité

Comme nous le disions juste au dessus, la qualité de vos produits est primordiale : c’est elle qui définit votre image de marque. Bien évidemment, toutes les marques n’ont pas pour vocation d’être premium et il faut bien comprendre que lorsqu’on parle de qualité, on parle avant tout de « qualité-prix ».

  • Ne pas soigner le packaging

En e-commerce, vous ne disposez pas de beaux étalages, de vendeur(ses) souriantes et d’un beau showroom aéré. Toute l’expérience se passe en ligne et aussi beau soit votre site internet, l’expérience d’achat se prolonge jusqu’au port du vêtement.

En conséquence, soignez vos packagings de façon à créer une expérience d’ouverture (unboxing en Anglais, NDLR) agréable et en accord avec votre image de marque.

  • Négligez les aspects légaux

C’est peut-être l’erreur la plus lourde de conséquences pour votre entreprise. Les aspects légaux encadrent votre activité et la régissent : ils doivent donc être compris et appliqués pour vous éviter des soucis juridiques qui peuvent aller jusqu’à la condamnation, des amendes voire la prison.

  • Aller (beaucoup) trop vite

Vous l’aurez compris à la vue de la taille de cet article, créer une marque de mode (puis vendre en ligne) n’est pas simple, ni rapide.

La complexité de l’ensemble fait qu’une boutique de mode en ligne à succès doit s’appuyer sur des fondations solides, un positionnement clair et une proposition de valeur irrésistible, couplés à une stratégie de communication bien rodée.

Si vous avez lu ailleurs que créer une marque de mode serait facile, nous vous conseillons de reconsidérer ce point de vue.

  • Ne pas investir dans son site e-commerce

Ah, peut-être pas l’erreur la plus grave, mais sûrement une des plus courantes.

À la vue de l’article, vous réalisez sûrement qu’ouvrir une boutique en ligne signifie bien que la quasi-totalité de vos ventes se feront…en ligne.

Au même titre qu’une boutique (physique) négligée, sale ou peu pratique fait fuir les clients par la porte dès les 30 premières secondes, n’imaginez-pas qu’il en saura autrement sur votre site.

Pour réussir, une boutique en ligne doit être accueillante, fonctionnelle, plaisante, bien-pensée, pratique et sécurisée : tout cela à un prix.

Étape 9 : Adoptez ces bonnes pratiques

 

Souriez, il existe aussi des bonnes pratiques à adopter pour mettre toutes les chances de son côté !

bonnes pratiques création d'une boutique en ligne de mode

Fort de notre expérience auprès de plus de 100 entreprises e-commerce depuis la création d’Éraclès, voici quelques conseils et bonnes pratiques que nous avons pu observer chez nos clients.

  • Email marketing

L’e-mail marketing est le bread and butter d’une boutique en ligne qui fonctionne bien.

Non seulement il est utilisé pour attirer des nouveaux clients (grâce aux newsletters du blog par exemple…) mais on peut également l’utiliser pour fidéliser ses clients actuels et les inciter à acheter plus grâce à des bons promotionnels, des coupons, un système de parrainage… L’e-mail marketing est un véritable couteau-suisse du marketing !

  • Instagram

Instagram… comment passer à côté d’Instagram en 2019 ?

C’est l’outil, si ce n’est le plus populaire, le plus efficace pour promouvoir votre marque de mode. En effet, la base d’utilisateurs d’Instagram est suffisamment grande pour contenir l’essentiel des segments démographiques/comportementaux habituellement utilisés dans la mode.

Si vous combinez à cela l’usage quasi-frénétique qu’en font ses utilisateurs, vous obtenez tout simplement un canal au potentiel illimité.

  • Influenceurs

Dans la même lignée qu’Instagram, l’utilisation des influenceurs a explosé au cours de ses dix dernières années. Au-delà d’Instagram, vous pouvez bien évidemment en trouver sur YouTube, SnapChat, Pinterest et autres.

Utilisés de façon intelligente et à bon escient, les influenceurs sont un excellent moyen de faire parler de vos produits et de créer le débat, alors…misez sur eux !

  • Blogging

Peut-être moins trendy qu’Instagram ou que SnapChat, le blogging a pourtant encore de beaux jours devant lui (la preuve, vous en lisez un actuellement). Il vous permet de parler de votre marque et surtout de créer une réelle présence sur Internet grâce à des comparatifs, des guides, des tutoriels et j’en passe.

Vous l’avez peut-être remarqué, derrière de nombreuses marques de mode à succès se cache souvent un blog tenu aux petits oignons.

  • Facebook Ads

Enfin, le conseil le moins surprenant (et pourtant pertinent) de cet article, misez sur Facebook Ads. C’est un réseau social suffisamment grand pour y retrouver votre audience et les CPM/CPA peuvent y être très intéressants à condition bien sûr de soigner sa campagne en amont.

Étape 10 (Bonus) : Inspirez-vous de success stories (françaises) !

 

BonneGueule

Lancé comme un blog en 2007, BonneGueule est devenu une marque de vêtements en 2014 qui a su tirer parti sa stratégie de marketing de contenu et de blogging.

Selon Wikipédia, la marque réalise environ 3 millions d’euros de chiffres d’affaires en 2017.

Hybride entre blog et e-shop, sa partie e-commerce a été développée sur PrestaShop.

BonneGueule

 

Naïa (ex Ma P’tite Culotte)

Lancée en 2013, Naïa est une marque de mode et de lingerie soucieuse de l’environnement (production en France et en Europe) et du bien-être de ses client(e)s.

Installée à Paris, le marque avait levé 2 millions d’euros en 2017 pour soutenir sa croissance.

Sa plateforme e-commerce a été développée sur PrestaShop.

naia paris site de lingerie prestashop

 

Sézane

Sézane est une marque de mode créée en 2013 dont la réputation n’est plus à faire.

Avec 1.2 million d’abonnés sur Instagram et plus d’un million de visiteurs par mois sur son site, la marque Française a su s’imposer comme une référence dans la mode Française.

Des robes aux mailles, bijoux et articles de maroquinerie, la marque propose de nombreuses collections et éditions limitées qui ravissent les clientes.

Implantée à Paris, Londres, New-York et Aix-en-Provence, son magasin « L’Appartement Sézane » mérite également le détour.

 

Conclusion

 

Ouvrir une boutique en ligne de mode ou de vêtements n’est ni simple, ni rapide pour quiconque souhaite faire prospérer sa marque.

En réalité, de nombreuses étapes vous attendent entre les premiers mock-up de vos vêtements et vos premières ventes.

Et pourtant, créer sa marque de mode et réussir à se faire une place parmi les « marques qui comptent » est un rêve partagé par de nombreux(ses) hommes et femmes.

La route sera longue.

Cela veut-il pour autant dire que ça n’en vaut pas la peine ?

Absolument pas.

 

Cet article vous a plu ? Vous comptez ouvrir une boutique en ligne ?

Faites-nous signe ! 

À propos

À propos

Paul Nguyen est directeur marketing chez Éraclès, une agence e-commerce spécialisée dans le développement de sites e-commerce sur-mesure, avec la technologie PrestaShop. En savoir plus.

Partagez ce poste

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email
Paul Nguyen
Paul Nguyen

Directeur marketing au sein d'Éraclès, agence e-commerce PrestaShop basée à Paris.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn